Presse

Jazz Magazine: critique du « Dragon des mers »

Loin de l’exubérante virtuosité souvent stérile de certains pianiste, Mico Nissim distille un jeu impressionniste. Couleurs chaleureuses, toucher raffiné, phrasé souple et aéré… (lire la suite)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.