Labyrinthe

Nouveau quartet de Mico Nissim avec :
Mico Nissim : piano et compositions 
Stéphan Caracci : vibraphone
Jean-Luc Ponthieux : contrebasse 
Mourad Benhammou : batterie 

 


Piano et vibraphone dialoguent dans un perpétuel rebondissement de timbres lumineux à la manière des carillons ou des gamelans et délicats comme des boîtes à musique.

Nulle mièvrerie mais au contraire des clins d’œil à la rugueuse esthétique Monkienne ou Dolphienne,
dans Blues For Arnold et Sérénade Quantique.

Une section rythmique qui redessine sans cesse les lignes de force et les perspectives de ce tableau aux multiples tonalités en or majeur.

Avatar, peut-être, du Modern Jazz Quartet et  auto-portait en fragments amoureux de la vie et de la musique.

Nulle froideur de futurisme abscons mais humour et tendresse, dédicaces à l’idéal féminin et ses infinies
déclinaisons musicales dans Hello Beautiful et Les Grandes.